Les documents à fournir pour souscrire une assurance habitation

Souscrire une assurance habitation

Il faut savoir que l’assurance maison est, comme son nom le laisse à penser, un contrat qui couvre votre logement. La loi vous impose d’y souscrire, que vous soyez propriétaire ou locataire. Pour souscrire une assurance habitation locataire ou propriétaire, vous devrez fournir certains documents. Quelles sont les démarches à effectuer en fonction de votre situation ? Et qu’en est-il une fois le contrat souscrit ? Vous saurez tout en prenant connaissance du texte ci-dessous.

Vous êtes propriétaire ou locataire ?

Pour un propriétaire, il suffit d’envoyer un RIB et un duplicata de la carte d’identité. Votre assureur vous incitera sans doute à souscrire dans le même temps des contrats complémentaires à l’image de l’assurance locative par exemple.

Les démarches se compliquent quelque peu si l’on désire souscrire une assurance locataire. En plus du RIB et de la copie des documents d’identités, il est également demandé de présenter une copie du contrat de bail. Certaines compagnies d’assurance vont encore plus loin en vous imposant de lui présenter un justificatif de vos revenus perçus au cours des six derniers mois.

Pour avoir une idée du contenu de chaque assurance habitation et des prix pratiqués par les compagnies d’assurances, n’hésitez pas à effectuer des devis assurance habitation. Inutile de vous déplacer dans les agences ! Toutes ces entreprises proposent un tel service directement depuis leurs sites internet. Rendez-vous par exemple sur www.maif.fr. Vous pouvez également faire appel à un courtier spécialisé pour vous assister dans ce comparatif.

Les informations concernant le logement

En plus des documents vous concernant, la compagnie a également besoin d’obtenir le maximum de renseignements au sujet du logement à assurer. Cela lui permettra ainsi d’estimer le montant des cotisations que vous devrez régler. Attention, à faire preuve de transparence et de répondre le plus honnêtement possible aux demandes de votre assureur. En effet, dans le cas contraire, vous pourriez ne pas être couvert si un sinistre survenait.

Votre assureur voudra ainsi connaître :

  • L’adresse et le type de logement (maison, appartement …)
  • Le nombre de niveaux ou d’étages s’il s’agit d’une habitation collective
  • La superficie
  • Le nombre de pièces
  • La présence ou non d’un garage, d’une piscine, d’une cave ou d’une dépendance
  • La présence ou non d’un dispositif de sécurité certifié pour la protection du logement
  • Les risques potentiels en lien avec l’environnement immédiat du logement (inondation, industrie …)

Et après la souscription ?

Les échanges de documents entre vous et l’assurance ne se limitent pas uniquement à la souscription du contrat. Suite à cette opération, vous recevrez ainsi, par mail ou par courrier, les conditions générales, les conditions particulières (dont le détail des garanties) et l’attestation prouvant la réelle assurance du logement. Conservez bien cette dernière pièce qui pourra être demandée par de nombreux organismes par la suite.

Dans le cas d’un sinistre concernant le logement, votre assureur vous demandera plusieurs documents afin de s’assurer qu’elle doit bien le prendre en charge. Attention à bien respecter le formalisme qui impose de déclarer tout sinistre dans les cinq jours qui suivent. Dans le cas d’un vol, ce délai est réduit à deux jours seulement. Ne perdez donc pas de temps si vous souhaitez être indemnisé par la compagnie d’assurance. Il pourra ainsi vous être demandé un inventaire précis des dommages, accompagné de photographies. Vous devrez également être en capacité de fournir les factures d’achats ou d’entretien des objets les plus précieux sur le plan pécuniaire.

Vous êtes libre de résilier quand bon vous semble un contrat d’assurance habitation. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à envoyer à la compagnie concernée une lettre de résiliation. Pour être valable aux yeux de la loi, cet envoi doit se faire obligatoirement avec accusé de réception. Si cette résiliation intervient au cours de la première année du contrat, vous devrez motiver les raisons vous poussant à mettre fin au contrat (déménagement, perte d’emploi …).

La perte de clé est-elle prise en compte dans l’assurance habitation ?
Comment se protéger contre les loyers impayés ?