A quoi sert de désigner un conducteur secondaire ?

Inscrire un conducteur secondaire sur un contrat d’assurance présente des atouts majeurs. Effectivement, cette alternative est actuellement possible que vous soyez le conducteur ponctuel d’une voiture ou que vous conduisez juste pour amasser de l’expérience.

Le second conducteur : que faut-il savoir à ce sujet ?

Contrairement au conducteur principal, le conducteur secondaire désigne celui qui utilise le véhicule à une fréquence moindre que le titulaire. Il est totalement différent du troisième de conducteur, notamment le conducteur occasionnel. Cette personne doit être identifiée avec clarté dans le contrat d’assurance. Elle peut s’agir soit de l’enfant de l’assuré lui-même, soit du conjoint (e). Par contre, elle est placée sous la responsabilité complète de l’assuré. Aussi, si la personne utilise la voiture fréquemment et plus que le titulaire lui-même, le représentant de l’assurance peut considérer ce non-respect de la règle comme étant une fausse déclaration. Ce qui peut généralement être considéré comme une fraude à l’assurance.

Le second conducteur : qui et pourquoi ?

Clairement identifié, le nom dudit conducteur secondaire doit impérativement figurer sur le contrat d’assurance. Cette personne peut à la fois s’agir :

d’un conjoint; d’un enfant majeur ayant eu récemment son permis de conduire; de différents subordonnés pour une voiture de sociétéo u tout conducteur pouvant être appelé à utiliser la voiture de manière plus ou moins régulière.

On retrouve très souvent son nom inscrit juste à côté de celui de l’assuré principal.
Il peut utiliser la voiture de temps en temps contrairement à l’assuré principal, qui lui par contre utilise le véhicule la plus grande partie du temps. Ce second conducteur peut alors lui aussi être couvert par l’assurance lorsqu’il se trouve au volant. Sachez également qu’il partage également son bonus-malus avec le conducteur principal. Il s’agit en fait d’un système faisant varier le coût de la participation d’assurances auto.

Le contrat d’assurance : quels avantages d’inscrire un second conducteur ?

Lorsque le second conducteur est déclaré dans le contrat, il jouit automatiquement des mêmes garanties que ceux du conducteur principal. Aussi, il n’est soumis à aucune franchise, qui toutefois est multipliée par deux par rapport à celle de l’assuré principal surtout dans le cas d’un accident de route. Nommer un second conducteur est bien avantageux puisqu’il est considéré comme une sorte de gage d’une assurance à conduire avec prudence et en toute sécurité. En ajoutant un second conducteur dans le contrat d’assurance, l’assuré principal peut être sûr de réaliser d’importantes économies. Aussi, ce deuxième conducteur peut tout aussi bien bénéficier d’un tarif des plus avantageux lorsque viendra le moment où il achètera sa propre voiture.

Assurance auto temporaire : qu’est-ce que c’est ?
Je possède une vieille voiture : choisir un contrat au tiers ou tous risques ?